Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Conseils pour un programmation pour l’école primaire (cycles 2 et (...) - EPS & Société

Accueil > Ressources & contributions > Didactique et pédagogie > Conseils pour un programmation pour l’école primaire (cycles 2 et (...)

repère

Conseils pour un programmation pour l’école primaire (cycles 2 et 3)

- 15 mai 2018

La programmation des APSA pour sa classe ou pour l’école est une question fondamentale pour les équipes enseignantes. Voici quelques repères horaires, repères pour choisir les APSA et repères d’acquisitions en fin de maternelle [1]

Assurer les horaires et augmenter le temps de pratique

Rappel des programmes :

3h par semaine à l’école élémentaire (2 à 3 séances par semaine)

* 2 séances = soit 2 activités différentes, soit la même activité (intéressant quand il y a un projet de rencontre ou du matériel prêté sur un temps limité)

* 3 séances = 2 activités différentes (2h pour l’une, 1h pour l’autre)

Cette répartition peut varier avec les conditions matérielles et météo (ex : 2 séances l’hiver, 3 séances en automne et printemps).

Si nous considérons que chaque cycle d’EPS (module d’apprentissage) dure environ 12 séances, cela représente sur une année entre 6 et 9 modules

Comment choisir les APSA ?

Les élèves doivent vivre diverses expériences tout au long du cycle 2 et 3. Ces expériences, souvent classées en 8 groupes d’APSA, permettent de prendre en compte : la distinction art/sport, les différents types de relation au milieu, des motifs d’agir variés (performance, épreuve, compétition, rencontre, création artistique), et les attendus de la société en terme de « brevets » (savoir nager, savoir faire du vélo) ou de parcours scolaires (parcours artistique, parcours santé,…). Ces huit groupes permettent une répartition relativement équilibrée, sans rigidité. (Lire A quoi sert une classification ?)

8 groupes d’activités

  • Les activités aquatiques (natation, + attestation du savoir-nager)
  • Les activités athlétiques (course de vitesse, saut, lancer, course longue)
  • Les activités gymniques (gymnastique, GR)
  • Les activités de pleine nature (dont le vélo)
  • Les jeux de lutte
  • Les jeux et sports collectifs
  • Les jeux de raquettes
  • Les activités artistiques (danse, art du cirque) + les danses traditionnelles

Le nombre important d’APSA existantes impose de faire des choix, en fonction des objectifs de l’école et de l’âge des enfants. Entre 3 et 10 ans, ils ont des potentialités énormes. Les expériences qu’ils vont vivre vont permettre leur développement, des conditions matérielles et des conditions spécifiques du primaire ( polyvalence, possibilités d’approches pluridisciplinaires avec certaines APSA (danse, orientation, athlétisme).

Parmi les obligations, l’élève doit obtenir un brevet de natation (ASSN), de vélo (APER) et doit valider son PEAC.

Des APSA plus adaptées que d’autres

Certaines APSA, sous réserve d’un traitement spécifique, sont plus adaptées que d’autres aux élèves de cet âge et aux conditions de l’école élémentaire.

APSA à programmer tous les ans, à tous les niveaux :

  • la natation
  • les activités artistiques
  • les jeux et sports collectifs ( jeux traditionnels, les sports collectifs (balle au capitaine, BB, HB, Foot, rugby)
  • les jeux athlétiques

APSA à programmer au moins une fois dans la scolarité élémentaire

  • la course d’orientation (interdisciplinarité)
  • le vélo (APER)
  • les activités gymniques et de jonglerie, qui peuvent se pratiquer sous forme sportive (gymnastique, gymnastique rythmique) ou artistique (cirque).
  • les jeux de lutte

Les activités « raquettes » ne seront pas nécessairement programmées en primaire. Il n’y a cependant aucune interdiction, si les conditions sont réunies, toutes les APSA peuvent être enseignées (sous réserve du respect de la réglementation en vigueur), y compris deux fois par an (les jeux et sports collectifs par exemple).

Finaliser l’EPS par des « évènements » sportifs ou artistiques

Toutes les activités peuvent faire l’objet de rencontres. Sur l’ensemble de la scolarité élémentaire, les enfants devraient avoir vécu a minima les expériences suivantes :

  • Un « vrai » spectacle de danse (ou cirque ou gymnastique ou GRS)
  • Une rencontre de jeux athlétiques
  • Une rencontre de sports collectifs
  • Une sortie de pleine nature (en forêt, parc, classe de neige ou classe verte)
  • Un bal folk (danses collectives au sein de l’école ou entre écoles)

Base de travail pour une équipe pédagogique

Nous partons d’une proposition sur la base de 3h d’EPS par semaine = 3 séances de 45 mn à 1heure. A raison de 2 APSA par semaine (2h pour l’une et 1 h pour l’autre) = 9 modules par an de 10 à 12 séances.

Nous considérons que la natation et les APPN, compte tenu du temps de déplacement, comptent pour deux modules chacune. L’exemple de programmation ci-dessous se base donc sur 7 modules par an.

PNG - 220.2 ko
PNG - 205.3 ko

Des exemples

ex : Classe de CP (école ville)

2 x 1 heure par semaine (salle couverte) + 45 mn dans la cour ou préau.

PNG - 205.2 ko

9 modules répartis sur une année scolaire

Ex : Classe de CM2 (école rurale)
Horaires
Lundi : 1h (13h40 / 14h40) au gymnase ou sur le terrain de foot. Le temps de déplacement (15 min aller-retour) est pris sur une partie de la récréation, les élèves sont d’accord.

Jeudi : séance courte de 40 min dans la cour ou sous le préau

Vendredi : 1h10 (9h10 /10h20) au gymnase.

Mardi a-midi → arts plastiques (donc pas d’EPS).

Entre février et Pâques, seulement 2 séances (problème météo).

Des rencontres sur le temps scolaire ou avec l’Usep pour finalisation du ’projet d’activité’ des élèves.

PNG - 180.9 ko

2 séances par semaine sur 6 périodes

Equipements = gymnase : 1h par semaine pendant un trimestre + une petite salle de tennis de table près de l’école. Une grande cour.

PNG - 265.5 ko

Pour aller plus loin :


NOTES

[1 Propositions établies à partir des programmes alternatifs du SNEP-FSU

Pour continuer ...

Rechercher des contenus !