Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Courir ! - EPS & Société

Accueil > Contrepied > Courir !


Retrouvez les suppléments électroniques dans ce sommaire

Édito

  • Elle court, il court (A. Becker)

Introduction

  • Courir : un art de jouer, un art de vivre ? (A. Roger, Y. Humbert)

Le dessous des mots

  • Vitesse (P. Goirand)

Des pratiques

  • Le relais c’est de la vitesse (E. Le levé, Y. Humbert)
  • S’entraîner en demi-fond au lycée (T. Choffin)
  • Courir efficacement ça s’apprend (B. Méar)
  • Allergiques à la course mais pas au tout terrain (N. Chevailler)

Les petits riens

  • Gérer l’hétérogénéité et profiter
  • de l’échauffement (A. Roger, Y. Humbert)

Regard

  • Les africains sont naturellement doués pour la course (M. Schotté)
  • Des trailers en quête d’eux-mêmes (O. Bessy)
  • Naît-on coureur ou le devient-on ? (R. Verchère)
  • Les courses au centre de l’évaluation en EPS (P. Bavazzano)
  • Pourquoi courir ? (C. Couturier)
  • La course comme un voyage au cœur de soi-même (G. Leblanc)

Résonance

  • Engager les salariés à courir pour leur bien-être (P. Lamblin)
  • Courir pour mieux courir ou pour une bonne cause ? (J.P. Lepoix)
  • Le sport mis en théâtre (M. Meiche)

Horizon

  • Partager la culture sportive des courses à pied (G. Bertrand)
  • J’aime sentir mon corps qui va vite (M. Soumaré)
  • Construire une foulée d’athlète ! (A. El Hannouni)

La recherche ça questionne

  • éclairage scientifique sur l’amélioration de l’endurance (H. Zouhal)
  • Sentiment de compétence et apprentissage (E. Guillet-Descas)

Controverse

  • Travail lactique et intensité comme conditions de progrès (S. Morth)
  • Sport et santé. Se méfier de l’instrumentalisation (G. Goetghebuer)

Magazine

  • Rencontre avec Tristan Garcia (B. Cremonesi)

Tous les articles "Athlétisme" du site

Hors-Série n°5 - Janvier 2013

Courir !

Elle court, il court...

Courir !

À la moindre occasion, ils, elles courent. Tout est prétexte à le faire. Pour un oui ou un non, elles (plus « ils ») se chaussent, ouvrent la porte et bonjour l’aventure !
Non contents(es) et non satisfaits(es) de courir seulement comme on doit le faire, les voilà qu’elles (ils) inventent en plus de nouvelles formes de course pour mieux courir ou du moins courir autrement. Plutôt, non ils explorent des courses possibles, parfois à la limite de l’impossible.

Mais où vont-ils donc tous, si différents, pourtant semblables, ceux qui passent en courant ?
Osons une réponse qui peut fâcher : ils, elles se confrontent, s’opposent à la course parfois avec douleur, dans l’effort mais aussi et surtout avec plaisir au point qu’on les voit heureux, joyeux de courir. Au point encore que la course devient un quasi style de vie, une certaine façon d’être au monde. Alors, bien-sûr, le hiatus saute ici aux yeux, voilà des coureurs(euses), là, qui « prennent leur pied » en s’essoufflant alors qu’ici, dans l’école les enseignants s’époumonent sans succès souvent, nous dit-on, à faire entrer tous les élèves en course.

Ce numéro de Contrepied n’apporte ni réponses définitives aux questions professionnelles que posent la course en milieu scolaire, ni bonne pratique à reproduire. Il ouvre un débat, il pousse à la réflexion.
Ont donc été « convoqués » ici des points de vue divers, des expériences, des approches qui peuvent sembler éloigner de celles du monde scolaire, de ses normes actuelles. Il s’agit d’ouvrir un peu les fenêtres, de respirer. Et s’il nous fallait « refonder » la course à l’école avec un seul objectif, une seule priorité que les élèves, tous les élèves courent et aiment courir. Utopie ! Utopie ! Au point, rêvons un peu, que tous et toutes viennent et repartent de l’école en courant... Que toute la ville se mette à son tour à courir avec eux. Imaginons un peu ce monde. Voilà l’enjeu : redonner le goût de courir à toute une génération. Trouver les formes scolaires de pratique en capacité de porter un tel projet, les seules qui vaillent, celles que les enseignants peuvent concevoir, réaliser et mettre en œuvre dans le contexte qui est le leur.

Alain Becker