Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
EPS : Quelles références culturelles ? - EPS & Société

Accueil > Contrepied > EPS : Quelles références culturelles ?


numéro épuisé

Retrouvez les suppléments électroniques dans ce sommaire

  • Pour une approche sereine de la culture sportive, M. Portes
  • Quel(s) sport(s) prendre comme référence culturelle aujourd’hui, P Duret
  • La référence au sport : inquiétude, vigilance, méthode, G. Couturier
  • Quand le milieu du handicap nous ouvre un autre horizon culturel, J. P. Garel
  • L’EPS laboratoire d’une nouvelle culture physique, J. P. Julliand
  • Pratiques et références en éducation physique au collège, A. Kawa
  • Quelle culture commune ? A. Davisse
  • Quel projet culturel et social pour la profession ? J. Rouyer
  • EPS, sport : un peu d’histoire syndicale, M. Berge

A propos de l’option culturaliste ...

  • Plaidoyer pour une véritable culture scolaire, P. Meirieu
  • Education physique et sportive, discipline scolaire, M. Develay
  • Où l’enseignement du Français peut ?il trouver aujourd’hui ses références culturelles ? H. Romian
  • " Sport Education " une orientation curriculaire nord-américaine, C. Amade-Escot
  • EPS, crise de sens ou de conscience, Y. Léziart

A propos des pratiques sociales de références

  • Référence culturelle et transposition didactique, P. Goirand
  • Comment l’enseignant d’EPS pourrait-il ne pas prendre le sport comme référence culturelle, C. Patte
  • Une conception de la transposition didactique en judo en EPS, A. Barbot
  • La référence culturelle au sport. A quelles conditions pour l’enseignant d’EPS aujourd’hui, G. Marsenach, R. Mérand
Contrepied N°1 - Juin 1997

EPS : Quelles références culturelles ?

Pour débattre !

EPS : Quelles références culturelles ?

L’objectif de cette première revue du Centre "EPS et Société" est de relancer le débat sur un des thèmes abordés au cours de notre précédent colloque : l’EPS peut-elle encore prendre le sport comme référence culturelle ?

A l’évidence le caractère quelque peu provocateur de la question a fortement stimulé les contributions. Tant mieux car notre ambition est d’ouvrir un espace permanent de libres discussions. D’autres dossiers seront abordés dans nos prochaines publications.

A l’occasion de cette première revue sont également exposées les grandes orientations proposées pour l’activité du centre. Toutes les remarques et suggestions à ce sujet seront les bienvenues.

L’essentiel, c’est que à la profession, à l’écoute de toutes les compétences disponibles, puisse se construire son propre projet culturel et social.

Nous sommes engagés.

Jacques Rouyer.