Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Handball : Pourquoi pas ? - EPS & Société

Accueil > Contrepied > Handball : Pourquoi pas ?


Retrouvez les suppléments électroniques dans ce sommaire

Édito

  • Pourquoi pas ? (A. Becker)

Introduction

Le dessous des mots

Des pratiques

Les petits riens

Regard

Résonance

Controverse

Horizon

  • Les grands naissent toujours à l’école
    (J. Delplanque, P. Bana)

La recherche ça questionne

  • Les traces écrites de planification en handball des enseignants d’EPS
    (P. Veysserre)

Magazine

  • Rencontre avec Jean-Francis Gréhaigne
    (B. Lebouvier)

Suppléments


Tous les articles Handball du site

Hors-Série n°6 - Mai 2013

Handball : Pourquoi pas ?

Pourquoi pas ?

Handball : Pourquoi pas ?

Mais l’interrogation vaut d’abord pour la méthode de réalisation de ce numéro. La rencontre, le dialogue, le travail avec une fédération sportive, avec son groupe « formation », constituent une première pour Contrepied. Et cela peut surprendre, choquer peut-être ceux qui chaque jour agissent pour conserver la maitrise et la conception de leur enseignement. Assumons et expliquons-nous ! Si l’École a le monopole de l’enseignement, elle partage avec le secteur associatif, le monde sportif, artistique, la mission d’éducation de la jeunesse, du moins avec ceux qui dans ces secteurs, œuvrent pour des projets culturels, humanistes, démocratiques et émancipateurs. Plutôt que de se trouver face à des conventions signées en catimini entre des fédérations sportives et le MEN, et qui nous sont imposées sans aucune concertation, nous avons choisi la transparence, la discussion exigeant la mutualisation des savoirs et des expériences. Et c’est un signal qu’il faut entendre.

Nous invitons au débat tous ceux qui, affirmant leur attachement à l’EPS et au sport scolaire, acceptent d’apporter leurs contributions à l’élaboration de la discipline, d’un sports scolaire, plus en prise avec les besoins des jeunes, les attentes de la société.
Mais la question initiale vaut pour le thème même du numéro. Le handball, les sports collectifs, sont aujourd’hui montrés du doigt par les autorités pédagogiques. Leur « nature », voire leur « sexe », la culture de « combat » qu’ils véhiculeraient, les rendraient suspects et caducs pour l’éducation des jeunes et particulièrement des filles. Propos pour le moins hâtifs qui ignorent ou semblent ignorer qu’il n’y a d’éducation que dans un rapport de confrontation et d’affrontement au monde

En cherchant ainsi à limiter la place des sports collectifs en EPS et au lieu de creuser au cœur de leurs savoirs pour trouver ce qui constitue la véritable « matrice » de cette activité et pourrait guider, piloter l’apprentissage des élèves, au lieu de chercher à comprendre et améliorer les mécanismes d’adhésion et de travail qui y sont ou pas, à l’œuvre, au lieu de mobiliser la formation initiale et continue, la recherche sur nos « matières » à enseigner et nos « manières » de le faire, on ne fait que rejeter et empêcher l’entrée consistante du plus grand nombre dans une culture singulière, mais, soit dit en passant aussi, universelle.

Alors oui, pourquoi pas le handball, sans exception et sans restriction pour chacun et chacune ? Les collègues qui prennent ici la parole relèvent ce défi. Ils proposent un handball réjouissant découpé dans une « tranche » bien épaisse « de vie de handballeuse et de handballeur »

Alain Becker

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document