Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
L’EPS, un travail d’équipe - EPS & Société

Accueil > Contrepied > L’EPS, un travail d’équipe


Retrouvez les suppléments électroniques dans ce sommaire

Édito

Fortifier les équipes, fortifier l’EPS (J. Lafontan) p. 3

Problématique

Pour une EPS ambitieuse, des choix élaborés collectivement(J.-P. Lepoix)

Le dessous des mots

Autonomie (J.-P. Lepoix)

Des pratiques

Regard sur les pratiques

  • Des récits témoins des dynamiques collectives (B. Lebouvier)

Regard

  • Quand l’EPS coordonnait des actions de recherche (F. Raimbault)
  • Il y a 50 ans : l’EPS au lycée de Corbeil. Une éducation par le Sport (A. Hébrard) _ Supplément éléctronique à l’article : un carnet d’EPS datant de 1969
  • Défendre la liberté pédagogique (P. Devin)
  • Les collectifs, moyens de résister au très néo-libéral autoentrepreneur (R. Gori)
  • Étonnants Travailleurs (Y. Baunay)
  • L’égalité est une question politique avant d’être pédagogique (L. Szerdahelyi)

Magazine

Rencontre !

  • Les mathématiques, une philosophie pour comprendre le monde (E. Ghys)
  • Quatre questions à propos de « La relation pédagogique »(Jérôme Visioli)

Kiosque

Contrepied Hors-série n°25 – oct 2019

L’EPS, un travail d’équipe

Fortifier les équipes, fortifier l’EPS

L’EPS, un travail d’équipe

Jusqu’alors, la revue Contrepied a largement traité de nombreux sports. Le cœur de notre option fait de la connaissance technique et tactique la matrice de notre discipline. Au total, plus d’une quinzaine dont les choix se sont faits à partir d’un cocktail mixant leur importance dans l’éventail des décisions des équipes pédagogiques mais aussi, sans toujours tenir compte de leur présence massive, à l’intérêt supposé de leur diffusion, à l’invitation à découvrir de nouveaux terrains d’enseignement, à faire en quelque sorte œuvre de formation continue. Cette démarche a suscité l’interrogation sur les équipes pédagogiques chargées de traduire ces objectifs en organisation, pédagogie et didactique. C’est fait.

Cette nouvelle livraison s’attaque à cette question : explorer les efforts, très nombreux, que déploient les équipes pédagogiques pour donner sens à l’EPS que nous voulons. Soyons clairs, il n’y a pas qu’une seule voie, qu’une seule option.

Et si nous avons multiplié les cas de figure c’est bien parce que nous avons, dès le départ, compris que la diversité, ce cas d’espèce de la liberté pédagogique, faisait le dynamisme de notre discipline. Qu’il n’était pas possible de ne pas exposer, avec la meilleure minutie, les débats, les frictions parfois, les compromis, mais surtout la profonde connivence, instruite par ces échanges, qui en résultait et dont les mises en œuvre sont, en acte, l’EPS au quotidien, œuvre de notre maison commune EPS. Nos investigations auprès des équipes ici présentées, montre que toute discussion est une secousse, un trouble parfois, dans la dynamique des équipes. « Tiens ? on n’avait pas vu les choses ainsi », « pour vous, ici, il y a question ? », « non, non, ce n’est pas notre vision », « là, c’est un peu épineux, il faut voir... plus tard » etc. Ce petit remue-méninge concourt à desserrer l’emprise des habitudes et à produire un climat favorable à la naissance de nouvelles explorations professionnelles. Au final, cela donne un numéro, loin des chapitres habituels que vous connaissez mais ajusté à notre ambition.

Nous avons fait des choix. Nous ne voulons en aucun cas affirmer qu’ils reflètent des bonnes pratiques ; par contre il faut parier qu’ils lanceront ici et là, dans les équipes, des questions, interpellations, contestations, attitudes trop peu fréquentes et pourtant si nécessaires pour faire vivre notre discipline.

Notons, et c’est peut être une faiblesse, que la question des équipements semble aller de soi ! Pourtant épine dorsale des besoins de notre enseignement, nous n’avons pas tenté le pari de parler d’une EPS sans installations. Et pourtant... Notre dernier CP a montré que ceux-ci peuvent en être sa renaissance.

L’actualité des décisions Blanquer sur l’EPS appellent ce sursaut professionnel sans lequel, et notre histoire est là pour le justifier, son développement et son inscription dans la formation des jeunes a toujours tenté les ministres de l’Education successifs à emprunter la voie du garage ou du parking et qui, après les rodomontades habituelles sur l’immense valeur de l’EPS, ne prennent aucune décision concrète... voire, la mutile.

Ce numéro est un signe de combativité.

Jean Lafontan