Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
L’apprentissage de la danse en collège ZEP à l’épreuve du genre - EPS & Société

Accueil > Ressources & Contributions > L’apprentissage de la danse en collège ZEP à l’épreuve du genre

regard

L’apprentissage de la danse en collège ZEP à l’épreuve du genre

Carine Guérandel - novembre 2003

Cette étude s’intéresse à la construction de la mixité au cours de séances de danse dans des collèges de grands ensembles HLM. L’enquête vise à analyser les conditions de l’engagement des filles et des garçons au cours des séances. Le rôle des enseignants fait l’objet d’une attention particulière.

À l’interface de la sociologie interactionniste de Goffman et de la sociologie dispositionnaliste de Lahire, l’enquête met en évidence la nécessité pour les filles et les garçons de respecter certaines règles de l’interaction sexuée. De même, les enseignants peuvent renforcer ou questionner les rapports sociaux de sexe au cours de l’activité danse en fonction des modalités pédagogiques valorisées et de leur
sensibilité à la problématique de la mixité et de l’égalité entre les sexes.

Retrouvez l’intégralité de cet article sur le site du CAIRN

Pour continuer ...
regard

Sport et cohésion sociale

Yvon Léziart - septembre 2012

Cohésion, inclusion, intégration… les mots et les politiques qui se cachent derrière eux se valent-ils ? Quand on sait que le terme cohésion signifie « unité et harmonie » on se prend à douter que rapportée au social, il ait socialement un sens… Le social étant par excellence le champ de la diversité, des contradictions, des tensions, sociales, justement. Qu’est-ce donc que la cohésion sociale par le sport ? Au-delà de cette question difficile mais déterminante, un constat s’impose : les structures traditionnelles du sport peinent à rassembler les populations. Et ce n’est pas pour autant que les nouveaux modes d’organisation des sports répondent aux attentes nouvelles des pratiquants et encore moins aux besoins de ceux qui n’accèdent pas au « sport ».
Jean-Philippe Acensi (agence éducation par le sport), William Gasparini (Staps Strasbourg), Thierry Long (Staps Nice) ont donc débattu du sport et du social lors d’une table ronde. Yvon Léziart en rend compte ici.

Rechercher des contenus !