Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Quelques repères sur les APSA et les acquisitions à l’école maternelle - EPS & Société

Accueil > Ressources & contributions > Didactique et pédagogie > Quelques repères sur les APSA et les acquisitions à l’école maternelle

repère

Quelques repères sur les APSA et les acquisitions à l’école maternelle

Collectif Primaire - 10 avril 2018

Les élèves de l’école maternelle ont des potentialités énormes, souvent sous-estimées. Donner des repères d’acquisitions pour chaque APSA est une aide précieuse pour s’engager dans l’enseignement de l’EPS.

Ce document a été proposé par le SNEP-FSU au Conseil National des Programmes en 2015.

Les activités athlétiques

L’enjeu est de confronter l’élève à une performance qu’il peut évaluer (course de vitesse, lancer loin, lancer précis, sauts). Il mobilise toutes ses ressources. Il est amené à faire un effort important qui le déséquilibre et à contrôler ce déséquilibre, pour « battre son record ».

En fin de cycle1 : l’élève a compris le sens de l’activité (« raccourcir le temps, élargir l’espace  »). Il peut se lancer des défis à lui-même ou aux autres : courir le plus vite possible (sans tomber), lancer « de toutes ses forces » et sauter le plus loin possible sans dépasser une limite. Il repère les espaces pour jouer (zone d’élan, zone à franchir, départ/arrivée…).

Repères fin de CM2 :

- lancer le plus loin possible une balle sans dépasser la ligne ; le lancer se fait avec élan (idem pour sauter) ; faire sa meilleure sa performance régulièrement.

- relais : courir le plus vite possible une courte distance à plusieurs ; le relayeur reçoit le témoin dans une course vers l’avant ; réussir cette transmission régulièrement.

- course longue : courir 15 min sur un distance comprise entre 1800 m à 3600m.

Les activités aquatiques

L’enjeu est une adaptation au milieu aquatique, par la construction d’une motricité spécifique (entrées dans l’eau, déplacements sous l’eau, déplacements à la surface) qui nécessite de réorganiser son équilibre, sa respiration et sa propulsion.

En fin de cycle 1 : l’élève s’immerge totalement (apnée), se déplace là où il n’a pas pied en équilibre plus ou moins vertical, à l’aide de ses bras sur différents appuis (lignes d’eau, cage..). Il repère les différents niveaux de difficultés.

Repères fin de CM2 :savoir nager longtemps (minimum 50m), nager sous l’eau pour aller chercher des objets au fond de l’eau, rester sur place 5 secondes, plonger.

L’attestation scolaire du savoir nager (ASSN) doit être obtenue au plus tard en fin de cycle 3 (classe de 6è)

Les activités d’escalade

L’enjeu est de s’adapter à un milieu plus ou moins vertical et plus ou moins connu pour atteindre des sommets ou prendre des chemins de plus en plus difficiles.

En fin de cycle 1 : dans un espace aménagé pour grimper, l’élève parcourt des chemins « en hauteur » pour atteindre un point précis (décrocher la lune, attraper l’avion, etc..). L’élève repère la difficulté des différents chemins. Il est capable de choisir.

Repères fin de CM2 : réaliser un parcours annoncé sur une traversée d’environ 5 m (sans matériel d’assurance)

Les activités gymniques

L’enjeu de ces activités est de faire des « figures » avec son corps pour épater des spectateurs ou des juges. Ces figures perturbent fortement l’équilibre (voler, tourner, se renverser, franchir, s’équilibrer, se balancer…) et sont codées du plus facile au plus difficile. L’acrobate doit rechercher la difficulté et contrôler le risque pris.

En fin de cycle 1 :

L’élève cherche à faire des figures (sauter en tournant, marcher sur les mains avec les pieds en contre-haut, se suspendre et se déplacer, franchir un obstacle avec ses mains… en retombant sur ses pieds, faire des figures sur une poutre (lever un pied en équilibre, marche arrière..)). Il identifie les figures dans le codage (dessins, photos) construits à partir du vécu de la classe, aussi bien en tant qu’acteur et que spectateur.

Repères fin de CM2 : Se déséquilibrer volontairement au sol ou sur différents agrès pour voler (ex, sauter en faisant un tour sur soi-même), tourner (ex : tourner en arrière autour d’une barre) ; Se renverser sur les mains (ex : faire la roue, faire l’équilibre sur les mains contre un mur). Quelle que soit l’action, contrôler la réception.

Recommandation : l’acrosport doit être pratiqué avec une très grande vigilance, les enfants d’école primaire prenant difficilement conscience des conséquences des portés sur le corps de l’autre. Privilégier la gymnastique.

La GR ( activité gymnique avec objets) ou jonglerie

L’enjeu de ces activités est de maîtriser des objets manipulés : faire des exploits de plus en plus risqués et contrôler le risque pris, pour épater des spectateurs ou des juges.

En fin de cycle 1 :
L’élève cherche à faire des exploits avec un objet (faire danser un ruban, un ballon de baudruche, des foulards, lancer et rattraper un ballon, une balle, faire rouler un cerceau, etc.) qu’il peut identifier, aussi bien en tant qu’acteur que spectateur.

Repères fin de CM2 :
- gymnastique rythmique : maîtriser un objet manipulé (corde, ruban, ballon…) pendant la durée d’une musique, chercher à épater les spectateurs.

- Jonglage : savoir jongler à 2 ou 3 balles de différentes manières dans le cadre d’un spectacle.

Les activités d’orientation 

L’enjeu est de courir vite dans un milieu plus ou moins connu ou complexe, qu’il importe de savoir « lire ». En maternelle, ce milieu est peu chargé d’incertitude.

En fin de cycle 1 : l’élève sait se déplacer pour retrouver des objets cachés à son intention dans un espace « connu », à l’aide de photos, d’un dessin ou une maquette.

Repères fin de CM2 : se diriger tout en courant dans un espace inconnu à l’aide d’un plan.

Les activités de pilotage (vélo, ski, roller…)

L’enjeu est la maîtrise d’engins obligeant le pratiquant à jouer avec son équilibre pour se diriger.

En fin de cycle 1 : l’élève a expérimenté différents engins. Il sait se diriger à vélo sans stabilisateurs (ou sur une draisienne, sans pédales), dans un espace protégé.

Repères fin de CM2 : savoir faire du vélo (en randonnée ou dans la cour sur un projet type “ bicross ”).

La danse de création (activité artistique)

L’enjeu est de mobiliser le pouvoir expressif du corps, faire appel à l’imaginaire pour créer du sens et de l’émotion chez le spectateur.

En fin de cycle 1, l’élève danse, seul ou à plusieurs, au service d’une intention partagée.

Repères fin de cycle 3 : l’élève a un projet expressif, il exprime corporellement des sentiments, des états…dans une production de groupe, il cherche à réduire le décalage entre son intention et ce qu’il fait réellement pour émouvoir l’autre, le spectateur.

Les danses traditionnelles

L’enjeu est de danser ensemble des danses du patrimoine en s’inscrivant dans des mouvements collectifs mémorisés. Ces danses nécessitent des figures dans l’espace, une coordination avec la musique et une communication avec l’autre, dans son espace proche.

En fin de cycle 1 : l’élève peut reproduire des danses dans le cadre d’une rencontre avec d’autres classes (fête, bal folk…).

En fin de cycle 3 : inventer ou reproduire des danses codifiées

Les jeux collectifs (jeux traditionnels ou sports collectifs)

L’enjeu de ces activités est de permettre à l’élève, dans un contexte d’opposition, de faire des choix, de construire des stratégies pour atteindre un but commun. Ils nécessitent la compréhension de règles collectives.

En fin de cycle 1  : L’élève a compris et respecte les règles du jeu. Il est capable d’agir en fonction du but du jeu (atteindre un camp, une cible…), du rôle qu’il joue (attraper, éviter, délivrer…), en prenant en compte les adversaires. Il peut décrire sa stratégie à partir d’un dessin ou un autre support. (NB : les jeux traditionnels basés sur le principe d’élimination des plus faibles seront adaptés pour que tous les enfants jouent longtemps et activement).

Repères fin de cycle 3 :

- jeux traditionnels (gendarmes et voleurs, balle au prisonnier…) : choisir entre 2 possibilités tactiques (choisir entre attraper et délivrer, choisir entre attraper la balle et l’éviter…), élaborer un règlement, être capable d’auto-arbitrage

- sports collectifs type basket, hand, foot : comme défenseur : défendre son but et/ou chercher à reconquérir le ballon. Comme attaquant : faire progresser la balle vers l’avant, passer quand on est gêné ; comme partenaire du porteur de balle : se démarquer dans l’espace libre, ne pas gêner le porteur de balle, se placer pour offrir une solution au porteur de balle

Les activités de lutte (jeux d’opposition)

L’enjeu de ces activités est d’entrer dans un jeu de corps à corps, où il faut perturber son équilibre pour vaincre les actions de l’autre.

En fin de cycle 1 : l’élève a compris que le jeu consiste à attraper, bloquer l’autre ou le sortir d’une zone, sans lui faire mal et en retour ne pas se laisser faire, ni se laisser faire mal.

Repères fin de cycle 3  : utiliser le poids de son corps, des saisies variées pour déséquilibrer l’adversaire et l’amener au sol

Les jeux de raquettes

L’enjeu de ces activités est dans la rapidité du jeu en opposition, où l’on cherche à rompre l’échange pour marquer le point.

Les activités de relaxation

L’enjeu est l’écoute et la maîtrise de son corps, la prise de conscience de différents tonus, de sa respiration... Ces activités sont abordées en tant que telles, ou travaillées avec d’autres (danse, course, retour au calme…)

Pour continuer ...

Rechercher des contenus !