Décoloniser le changement climatique

Temps de lecture : < 1 mn.

Revue Plurivers, observatoire terre monde, éditions du commun, février 2024.

Premier numéro de cette revue annuelle qui veut rappeler que décoloniser l’écologie, c’est aussi déconstruire une écologie bâtie à l’égard du Sud depuis « les politiques de “développement” qui ont constitué durant toute la seconde moitié du XXe siècle le programme économique et politique des anciennes colonies des pays du Nord ».

Selon les auteurs, il n’existe pas une seule manière de faire face au changement climatique , Il ne s’agit pas de redonner voix aux personnes silenciées, mais bien de changer la conversation. »

« On parle actuellement beaucoup d’urgence écologique, d’écoanxiété, mais les peuples autochtones nous disent qu’ils vivent déjà dans un monde postapocalyptique depuis 1492. Ça dit beaucoup de la multiplicité de nos rapports au temps », indique Aude Chesnais, membre du collectif, docteure en sociologie et chercheuse pluridisciplinaire en écologie politique.

Une revue riche de ses 250 pages mais surtout de l’originalité de son approche et de la diversité et de la compétence de ses collaborateurs.

Par Jean-Pierre Lepoix

 

Ces articles pourraient vous intèresser

Un commentaire ? Exprimez-vous !