Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Rugby en péril, Jean-Yves Viollier, édition Atlantica, 2019. - EPS & Société

Rugby en péril, Jean-Yves Viollier, édition Atlantica, 2019.

Kiosque sport

Note rédigée par Serge Reitchess

Jean-Yves Viollier est l’auteur de cet ouvrage compact et engagé. Ancien journaliste à L’équipe, le rugby dès sa plus jeune enfance a toujours fait partie de son éducation de sa culture, de sa vie. Les valeurs du rugby ne sont pas seulement déclaratives : elles ont structuré sa vie, ses relations et ses choix ; amitié, solidarité, abnégation, altruisme ne sont pas des slogans pour l’auteur ; le rugby fut, et est encore aujourd’hui pour lui plus qu’un sport, c’est une quasi éthique nécessaire.

La crise que traverse le rugby, connue par quasiment toute l’opinion publique, révèle, en fait des changements, des transformations redoutables et destructrices : professionnalisme, intérêts financiers, normalisation des pratiques, et défi physique permanent réalisé par des pratiquants body buldés ;
la formation tactique, l’intelligence de jeu, l’initiative individuelle sont bien loin pour fabriquer ces nouveaux héros de l’ovalie financière.

L’auteur cite de nombreux faits et exemples qui montrent la dangereuse pente empruntée : le rugby est en péril, tant dans son jeu que dans ses valeurs.
Il est urgent de réagir, « car on a raison de dire que c’est une manière d’être » (Henri Vincenot) ; « le rugby doit d’abord rester l’art de bien passer sa jeunesse » (André Alvarez). « Dans une équipe de rugby, il n’y a pas de passagers, il n’y a qu’un équipage » (Pierre Villepreux). Le temps d’une nouvelle humanité rugbystique est venu : « ce n’est pas parce qu’il est violent que j’aime le rugby. C’est parce qu‘il est intelligent ». Françoise Sagan.


D'autres suggestions de lecture ...
Kiosque politique

Le crépuscule, Juan Branco, au Diable vauvert, 2019.

Dans son livre Crépuscule et dans son interview Thinkerview l’avocat Juan Branco raconte les mécanismes de reproduction des élites par les grandes écoles qui ont permis l’accession de E. Macron au pouvoir. Il raconte aussi les influences du « petit cercle parisien » sur les prises de décision des hommes qu’ils ont placés au pouvoir.

++ En savoir plus ++
Kiosque Société

Territoires vivants de la République, ce que peut l’école : réussir au-delà des préjugés, coordonné par Benoit Falaize, éditions la découverte, 2018.

Comme un cri du cœur et de la pensée, plusieurs enseignant-es se regroupent pour résister aux amalgames, à l’image que les médias accrochent à ces écoles ségréguées des milieux populaires. Un collectif qui entend à la fois dénoncer les politiques ségrégatives de l’état, les inégalités persistantes et donner à voir les pratiques ambitieuses et volontaristes des enseignant-es.

++ En savoir plus ++
Kiosque Philo

De la philosophie considérée comme un sport, Jacques Bouveresse, éditions Agone.

C’est un tout petit livre. Le titre m’a attiré. Jacques Bouveresse, un des philosophes français contemporains les plus solides, quoique fort peu médiatisé, nous explique comment la philosophie de Paul Valery est une pratique qui s’apparente à un sport d’une certaine sorte, qui exige un entraînement constant et intensif de « l’animal intellectuel ».

++ En savoir plus ++
Kiosque Société

Contre la bienveillance, Yves Michaud. éditions Stock, 2016.

Plus la République, ses fondements et les principes qui la régissent sont remis en cause par les personnes ou groupes de personnes, plus les réponses politiques tendent à poser des sparadraps sur des plaies ouvertes. Le livre d’Yves Michaud commence avec le massacre des douze journalistes de Charlie hebdo. Puis, il attaque de front, l’idée développée dès le titre de l’ouvrage, la notion de bienveillance.
Cette dernière serait le remède à la folie du monde ?

++ En savoir plus ++
Kiosque Pédagogie

De l’étonnement à l’apprentissage, Joris Thievenaz, éditions De Boek, 2017.

L’enjeu majeur de la conceptualisation d’une démarche pédagogique autour de la notion d’étonnement réside dans le fait qu’elle suppose une activité du sujet, à la différence de la surprise, où il s’agit d’une réaction passive. L’auteur convoque plusieurs disciplines (philosophie, épistémologie, anthropologie) pour nous expliquer son caractère (quasi) révolutionnaire par le dépassement de l’ancien, des croyances, des traditions, voire superstitions.

++ En savoir plus ++
Kiosque Jeunesse

Respire, Ines Castel-Branco, éditions Rue du monde, 2017.

Une maman et un petit garçon dialoguent au sujet de la respiration. à partir de petits exercices sous la forme d’images et d’histoires poétiques, la maman aide son enfant à prendre conscience de sa respiration et à renouer avec le calme.

++ En savoir plus ++
Kiosque Jeunesse

Tous en grève ! Tous en rêve !, Alain Serres et Pef, éditions Rue du monde, 2018.

Avec cette publication pour fêter les 50 ans de mai 68, Rue du monde joue son rôle d’agitateur des consciences et d’éducation populaire et politique.

++ En savoir plus ++
Kiosk’Film

PARFAITES " : un documentaire canadien sur la natation synchronisée de Jeremie Battaglia (2017 - durée 1h16 )

La natation synchronisée fait l’objet de nombreux préjugés, notamment sexistes (ceux-ci s’effondrant rapidement dès que l’activité est testée !). PARFAITES retrace le parcours émouvant de l’équipe nationale canadienne jusqu’aux qualifications olympiques à Rio de Janeiro. Ces femmes nous révèlent derrière les paillettes, les exigences athlétiques et techniques nécessaires pour la performance dans cette activité, sommes toutes, peu connue, ainsi que les sacrifices consentis par chacune pour elle même et pour l’équipe.

++ En savoir plus ++
Kiosque société

Le travail gratuit : la nouvelle exploitation ? - Maud Simonet - Éditions Textuel

Cet ouvrage est un travail très documenté à l’allure d’un compte-rendu de recherche dont la thèse principale pourrait se résumer par : « Le travail gratuit comme la forme moderne insidieuse du néo-libéralisme économique. Le titre interrogatif masque mal l’option dénonciatrice de l’auteur (e).
Précautions : il ne faudrait pas, par ignorance uniquement, réduire le travail gratuit au travail domestique et de ce fait, en faire une question de femme. Le travail gratuit se niche partout et il tend à se généraliser.

++ En savoir plus ++
Kiosque égalité-genre

Boys, boys, boys, Joy Sorman, Folio, 2005.

Joy Sorman ne parle pas directement du sport ... pourtant c’est bien de combat qu’il s’agit.

++ En savoir plus ++
Kiosk’Roman

Le roman à l’eau de bleu,Isabelle Alonso, ed. Héloïse d’Ormesson.

On se demande pourquoi personne n’y avait pensé plus tôt. était-ce si impensable un monde où le féminin l’emporte sur le masculin ? en écrivant son roman totalement au féminin, Isabelle Alonso crée un univers où le pouvoir politique repose entièrement sur les femmes.

++ En savoir plus ++
Kiosque société

Capitalexit ou catastrophe, Jean et Lucien Sève Édition - La Dispute, 193 p.

Ce livre aurait pu s’intituler : Comment faire la révolution aujourd’hui et autrement ? Dans Capitalexit ou catastrophe, l’historien Jean Sève et le philosophe Lucien Sève dialoguent sur les finalités, les fondamentaux et les outils d’une stratégie de transformation de la société. Passionnant !

++ En savoir plus ++

Encore plus de notes de lecture ?