Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
HorsLesMurs, un précieux centre de ressources - EPS & Société

Accueil > Ressources & contributions > HorsLesMurs, un précieux centre de ressources

Horizon

HorsLesMurs, un précieux centre de ressources

Patricia Demé et Anne Gonon - 26 novembre 2018

Patricia Demé et Anne Gonon présentent le travail effectué pendant près de vingt ans par ce centre de ressources au service du monde du cirque et les perspectives de « HorsLesMurs ».

En 1993 est créé HorsLesMurs, à l’initiative du ministère de la Culture, un centre de ressources destiné à soutenir le développement des arts de la rue ; en 1996, les mêmes missions lui sont confiées pour les arts du cirque. En pleine mutation, un nouveau cirque, ainsi intitulé dans les années 1980, initié par des compagnies comme Archaos ou Plume, apparaît à côté du cirque plus traditionnel et familial comme Bouglione ou d’autres… De jeunes compagnies, issues d’écoles de cirque, sont confrontées à plusieurs problèmes, ne relevant pas uniquement de la création artistique : où répéter, où jouer, comment assumer le coût des chapiteaux, de l’itinérance. De plus, les formes changent, on assiste à la naissance de spectacles monodisciplinaires, comme ceux des Arts Sauts (aériens) ou Jérôme Thomas (jonglage). Il fallait repérer ces nouveaux artistes et les aider à la fois sur la création et la diffusion. Trouver des lieux de travail, des temps de répétitions, des financements et à qui et comment vendre.

HorsLesMurs met un certain nombre d’outils en place pour aider à la reconnaissance de ces nouvelles formes : un guide annuaire, le Goliath, un bulletin trimestriel qui relaie les informations transmises au centre de ressources, une revue sur ces nouvelles esthétiques, Arts de la piste, puis le magazine Stradda qui lui succède en 2006.

En 2002, Année des arts du cirque co-organisée par le ministère de la Culture et HorsLesMurs.

Parmi les différentes initiatives retenons quelques traits marquants :

  • Une exigence de qualification minimale et transversale réclamée à toutes les écoles au niveau du Biac (Brevet d’initiation aux arts du cirque) pour le recrutement de leurs formateurs.
  • La création de 11 pôles régionaux des arts du cirque accueillant des artistes en résidences.
  • La mise en place d’un groupe de travail sur la préconisation de normes relatives à la sécurité aux agrès.
  • La rédaction d’une charte d’accueil des chapiteaux dans les communes (en matière d’accès à l’électricité, aux transports publics, de responsabilité liées aux fauveries…)

Depuis 2005 le développement d’un réseau européen : Circostrada.
Un réseau, comptant plus de cinquante membres et 20 pays, qui identifie les homologues européens, réunit les problématiques communes, constitue une bibliographie européenne, repère des festivals ouvrant ainsi de nouveaux marchés pour la France déjà considérée comme très dynamique sur le plan de la création artistique. Des rencontres sont organisées trois fois par an, permettant aux membres de se retrouver et d’échanger. C’est également un observatoire qui interroge le mouvement des pratiques sans pour autant porter de jugement sur les esthétiques.

Vingt ans après quasiment, les objectifs initiaux sont atteints grâce aux moyens mis en œuvre (14 salariés, 550 m2 de bureaux, environ 1 million d’euros de subvention annuelle). HorsLesMurs garde la mémoire de ce travail effectué, cherche à l’entretenir parce que c’est fragile : dans le cadre d’un programme de numérisation national, une mise en ligne progressive de ressources se fait depuis 2008, sur le site www.rueetcirque.fr, réunissant vidéos, photographies, mémoires, thèses, et ouvrages parus sur les thèmes du cirque et des arts de la rue.
Pour ce grand chantier, le centre de ressources national a sollicité ses partenaires en région (écoles de cirque, mais aussi pôles nationaux des arts du cirque ou artistes), et met ainsi à la disposition d’un plus large public une ressource essentielle pour la connaissance de cet art toujours si actuel.

Depuis 2009 une mission recherche soutient et valorise la recherche universitaire consacrée aux arts du cirque et à la création artistique en espace public, toutes disciplines universitaires confondues.

Quatre axes d’action :

  • Repérer et mettre en réseau les acteurs de la recherche (un fichier de 90 contacts).
  • Valoriser la recherche existante par la présentation de travaux (4 focus retenus en 2011 : publics de la rue, cirque et danse, histoire de cirque, créations sonores en espace public).
  • Développer des partenariats privilégiés (avec Montpellier3 en 2011).
  • Accueillir et conseiller les étudiants et chercheurs (environ 250 étudiants par an).

Cet article est paru dans Contrepied - C’est quoi ce cirque ? - Hors-série n°3 - mai 2012

Le CnT et HorsLesMurs sont devenus ARTCENA, centre national du Cirque, de la rue et du théâtre depuis le 20 juin 2016.

Pour continuer ...

Rechercher des contenus !