Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/epsetsoc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Jouer au futsal pour apprendre en foot ! - EPS & Société

Accueil > Ressources & contributions > Jouer au futsal pour apprendre en foot !

Des pratiques

Jouer au futsal pour apprendre en foot !

Clara Peladan - 29 juin 2021

Entraînés en futsal toute l’année à l’AS, les élèves de Clara Peladan, à Gentilly, se sont qualifiés aux rencontres académiques de cette discipline. Ils ont aussi remporté la coupe départementale en foot à 7, sans avoir été entraînés dans cette activité  [1]. Jouer au futsal ne serait-il pas une excellente façon de se former au football ?

Au départ, le futsal ne disait pas grand-chose aux élèves

Dès mon arrivée au collège Rosa Parks, j’ai créé une AS futsal. C’était une activité phare du district et je ne disposais pas de terrain de football, juste d’un gymnase le mercredi après midi.
Les débuts ont été difficiles. à la rentrée, lorsque j’ai proposé cette AS, seulement 7 élèves se sont inscrits. En collège dans cette activité, c’est un effectif insuffisant. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela : certains ne connaissent pas l’activité (l’orthographe du mot futsal ne leur évoque pas le foot), d’autres ne s’engagent pas car ils pratiquent déjà du foot en club le mercredi après-midi.
Il fallait donc convaincre les élèves. Pour cela, j’ai d’abord utilisé différentes stratégies de communication mettant en valeur mon AS : affiches, photos des compétitions… Je me suis aussi rapprochée du club de foot de la ville pour collaborer avec eux. En parallèle, j’ai inscrit mes 7 élèves à la formation des Jeunes Officiels (JO) futsal. Tous obtiendront la formation district, 4 seront certifiés JO départemental et 2 seront même certifiés JO académique suite à une formation à Clairefontaine. C’est par ce biais que les élèves ont été sensibilisés aux règles bien spécifiques du futsal. à la fin de l’année j’avais 20 inscrits !

« Jouer en futsal est un très bon moyen d’apprendre en football. L’essence de ce sport, son histoire et ses règles induisent des comportements aussi bien techniques, tactiques, relationnels qui favorisent l’apprentissage en football. »

Le futsal, du jeu de balle au pied (football), mais plus que cela !

Le futsal a été créé en 1930 en Uruguay par Prez’ Coug, secrétaire général des YMCA [2]. Il emprunte aux règles de handball, du basket et du waterpolo dans l’esprit d’éduquer les jeunes adultes, de les responsabiliser et de les rendre solidaires [3].
Très vite, il s’est développé au Brésil. Les apprentis footballeurs s’exercent alors au futsal jusqu’à 14 ans avant de passer sur grand terrain [4].
De grands joueurs l’ont pratiqué comme Pelé, Zico, Socrates, Ronaldinho.

En Europe, l’Espagne est aujourd’hui une nation phare de ce sport. On y trouve des terrains extérieurs goudronnés dans tous les villages. Iniesta ou Xavi, des piliers du jeu du FC Barcelone, ont passé leur jeunesse à jouer sur ces terrains comme tous les autres petits Espagnols [5].

Des règles pour jouer vite et vers l’avant

Terrain, nombre de joueurs, ballon, temps de jeu
• Le terrain est intérieur ou extérieur. Il correspond aux dimensions d’un terrain de handball.
• Le nombre de joueurs est de 5 dont le gardien.
• Les remplacements sont illimités.
• La cible est un but vertical. Le but peut être marqué de n’importe quel endroit du terrain sauf sur une touche et sur une relance à la main du gardien.
• Le ballon est plus petit et plus lourd qu’un ballon de foot. Il ne rebondit pas.
• La durée des matchs est de 2 fois 20 minutes en match sec et 2 fois 12 minutes en tournoi pour des minimes.

Les joueurs sont considérablement sollicités sur le plan énergétique. Le jeu se fait en passes rapides au sol. Les joueurs participent tous à l’action de jeu en agissant les uns par rapport aux autres, en limitant les espaces en défense mais également en les créant en attaque. Le nombre de ballons touchés est important et les actions de but sont fréquentes. Cela a des conséquences positives sur la motivation des pratiquants.

Lancement du jeu, touches, placement des joueurs
• Le coup d’envoi se fait vers l’avant et le tir au but direct est possible. Les adversaires sont placés à 3 mètres.
• Les remises en jeu s’effectuent dans les 4 secondes. Cela incite à jouer rapidement.
• Pour le gardien : exclusivement à la main, les joueurs de champ hors de la zone.
• Pour les joueurs, après une sortie (touche ou corner) : au pied, ballon immobile sur la ligne de touche, adversaires à 5 mètres.
• La règle du hors-jeu n’existe pas en futsal.
Dès le début du jeu, jouer rapidement vers l’avant est favorisé. Les joueurs peuvent facilement rechercher la profondeur et les intervalles devant le but adverse.

Temps morts
Chaque équipe a le droit de demander un temps mort d’une minute par mi-temps.
C’est un moment important utilisé à plusieurs niveaux :
• Recadrer, calmer les joueurs dès qu’il y a des tensions.
• Remotiver tout de suite les joueurs lorsqu’ils sont en difficulté.
• Donner un temps de récupération aux joueurs souvent éprouvés d’un point de vue énergétique.
• Permettre au coach et à ses joueurs d’analyser le jeu adverse et d’adapter le dispositif tactique rapidement.

Comportements proscrits
• Les comportements antisportifs (tentative de croche pied, charge sur l’adversaire, tirage de maillot, tenue, gêne de la remise en jeu…) sont sanctionnés.
• Les tacles y compris pour le gardien sont interdits.
• Les contacts sont également prohibés. On entend par là « toute interférence avec un adversaire pour se procurer le ballon en touchant le joueur avant le ballon ».

La dimension physique du joueur n’est pas essentielle. Le jeu épaule contre épaule n’étant pas autorisé, le seul moyen de défendre est d’être face au porteur de balle. Celui-ci ne pourra compter que sur sa vitesse et ses capacités techniques pour gagner son duel. En futsal on pense d’abord à la dimension technique, contrairement à ce que l’on reproche souvent à la formation française du foot à 116.

Des sanctions savamment graduées et donc appliquées

Coups francs
• Les comportements antisportifs, les contacts et les tacles sont sanctionnés par un coup franc direct (CFD). Il est joué dans les 4 secondes là où la faute a été commise. Le ballon est immobile et les adversaires à 5 mètres.
• Pour des fautes involontaires, un coup franc indirect (CFI) est joué dans les mêmes conditions qu’un CFD.

Cartons blancs, jaunes, rouges
• Le carton blanc est un avertissement pour une faute légère. Un seul est accordé à l’équipe par match. Il donne lieu à une exclusion temporaire de 2 minutes mais le joueur peut être remplacé. 1 point de pénalité7 est attribué à l’équipe fautive.
• Le carton jaune donne lieu à une exclusion temporaire de 2 minutes sans que le joueur soit remplacé. 3 points de pénalité pour l’équipe fautive.
• Le carton rouge donne lieu à une exclusion définitive du joueur. 5 points de pénalité pour l’équipe fautive.

Faute collective
• Chaque faute individuelle déjà sanctionnée par un CFD ou par un carton est comptabilisée. Selon la durée de la mi-temps, la 3e ou la 4e faute individuelle donne lieu à un coup de pied de pénalité à 7 mètres du but de l’équipe sanctionnée.

Le comportement de chacun a donc des conséquences pour l’équipe. L’individuel est constamment lié au collectif. Les joueurs sont responsabilisés et la solidarité est renforcée.

Les règles au service du jeu et contre les comportements violents

On ne rigole pas au futsal
L’ensemble de ces nombreuses règles peut paraître compliqué. Elles sont néanmoins l’occasion de former les joueurs aux rôles de JO, indispensables au bon déroulement des rencontres. En match, l’arbitre sur chaque ligne de touche et 2 arbitres « de table » comptabilisent les buts et les différentes fautes. Le règlement est sévère vis à vis des joueurs, interdisant tout comportement violent ou d’anti jeu.
Mes élèves décrocheurs et difficiles au collège ont compris qu’au futsal on ne rigole pas. On ne peut pas faire n’importe quoi, ce n’est pas la rue ! La formation des JO a été un vrai point d’ancrage et a permis de faire bouger leurs représentations.

Une logique de jeu
Au final, toutes ces règles favorisent le jeu. Elles contribuent à un jeu rapide, orienté vers l’avant, où les joueurs participent tous à l’action. Ils attaquent autant qu’ils défendent.
Le jeu est basé sur la construction tactique. Dans mon équipe par exemple, le meilleur joueur n’est pas positionné à l’avant, mais à l’arrière pour exploiter sa bonne vision du jeu et aider ses partenaires à se replacer. Dès que les joueurs sont en difficultés, ils ont pour consigne de passer par lui. Il correspond plus à un milieu en football.
Au début, les élèves n’avaient pas l’habitude de ce type de jeu. Pour eux qui sont issus majoritairement des quartiers, le jeu se résumait au dribble, au petit pont et à l’exploit individuel. La logique de jeu induite par ces règles a aussi contribué à changer leurs représentations.

Du jeu pour progresser

Les élèves de l’AS s’entraînent 2 fois par semaine 1h30. En échauffement ils travaillent beaucoup sur l’enchaînement contrôle/passe intérieur du pied (droit et gauche). C’est selon moi un contenu prioritaire pour réussir à conserver la balle et jouer rapidement vers l’avant. Pour ce faire, je n’utilise pas d’exercice purement technique mais plutôt des jeux d’opposition où il s’agit de conserver le ballon comme la passe à 10.
Ensuite, je propose surtout du jeu global avec des contraintes (jeux sur-réglés).

Exemples de jeu avec sur-règles
Je peux jouer par exemple sur :
• Le nombre de touches de balle : limité à 2 ou 3 par joueur.
• Le placement des joueurs : zone de jeu de chaque joueur limitée.
• Le type de défense : 1 contre 1, en zone, ou mixte.
• La hauteur de la récupération du ballon : le plus haut possible chez l’adversaire ou au contraire dans son camp, en fonction de la valorisation ou non de la contre-attaque.
• Le tir : tir en dehors de la zone ou dans la zone…

Jouer en futsal est un très bon moyen d’apprendre en football. L’essence de ce sport, son histoire et ses règles induisent des comportements aussi bien techniques, tactiques, relationnels qui favorisent l’apprentissage en football. L’élève les intériorise en futsal et les applique lorsqu’il retourne jouer au football.

Le futsal peut même constituer une voie de réussite en football. Dans mon AS, les 2 équipes (benjamins et minimes) de futsal ont fini l’année en remportant la coupe départementale des collèges en foot à [6]. Le point de vue des entraîneurs du club de foot de la ville conforte ma conviction. Ils précisent que les élèves de l’AS qui jouent au club « ont beaucoup progressé techniquement », « enchaînent mieux leurs passes sur des petits périmètres », « font mieux circuler la balle », « ont une meilleure vision du jeu et une meilleure prise de décision ».
Même au sein de la fédération française de football, le futsal commence à être reconnu comme vecteur de réussite : « la DTN souhaite imposer des créneaux futsal à base d’entraînement et de matchs jusqu’aux moins de 15 ans pour leur apporter des qualités techniques et tactiques supplémentaires » [7].

Au-delà de ce qui a été évoqué dans cet article, le futsal pourrait aussi avoir une influence sur les règles du jeu en football. à la différence de beaucoup de sports, les règles du football n’ont jamais beaucoup évolué. On peut se demander si le futsal avec ses règles bien spécifiques (temps mort, remises en jeu dans les 4 secondes, contact interdit, faute collective…) ne sera pas une nouvelle forme de pratique permettant une évolution du règlement en foot, mieux accepté et mieux compris par tous ses pratiquants… Et qui pourrait même, réconcilier les Français avec le football…

Cet article est paru dans le Contrepied HS n°9 dédié au Football


NOTES

[1De la même façon, dans l’Essonne, Milko Slijepcevic inscrit ses élèves des AS de 2 collèges de Grigny aux compétitions de futsal et de foot. Une seule activité est proposée aux entraînements pour fidéliser les élèves et le futsal est choisi pour changer leurs habitudes de pratique. Résultat là aussi : ils sont finalistes des rencontres départementales de futsal et vice champions académiques de football.

[2Young Men’s Christian Association (en français, Union Chrétienne
des Jeunes Gens).

[3R. Kievits-Boucher, Le futsal, version originale du futebol de sala, 2006.

[4Benjamin Pruniaux, Le futsal, l’avenir du football français ?, in Le Monde, 31 mars 2011.

[5Magazine So Foot n° 115, avril 2014.

[6Les points de pénalité serviront à départager les équipes en cas d’égalité.

[7Patrick Pion, sélectionneur des moins de 21 ans de l’équipe de France de futsal, Ibid Le Monde

Pour continuer ...
Exclusivité web

Alain Becker - Jackie Marsenach // Dialogue autour de "L’éducation physique et sportive : une discipline toujours en chantier"

Alain Becker - 18 mars 2021

Le texte de Jackie Marsenach, intitulé, "l’éducation physique et sportive : une discipline toujours en chantier" est un document de synthèse dont la production est opportune eut égard aux menaces politiques qui pèsent aujourd’hui sur la discipline, en particulier celle nous venant de notre longue histoire institutionnelle, un retour actualisé de cette vieille tentation néo libérale de déscolariser dans toutes ses dimensions l’EPS (une dé "disciplinarisation" avons nous dit) et de lui substituer des "pratiques" physiques, des "éducations à" confiées aux collectivités locales voire au secteur associatif.