Étiquette

Dossier prépa concours

[dossier] Prépa Concours

Prépa concours…  quelques articles incontournables pour aborder les écrits !

Pourquoi faut-il lire les revues Contrepied dans une perspective de préparation aux concours de recrutement au professorat d’EPS ?

Pour répondre à cette question, nous avons fait le choix de mettre l’accent sur les principales attentes formulées dans les rapports de jury (CAPEPS ou Agrégation) à l’attention des candidat-e-s aux concours d’EPS (ci dessous identifiées en gras) et de les articuler avec une analyse des productions de la revue Contrepied.
Bien sûr, il ne s’agit pas de rentrer dans le détail ni de l’un ou de l’autre des concours, ni de chacun des articles de la revue, mais d’offrir une analyse globale que chacun-e prendra soin de confronter à son propre jugement. Notons aussi que le classement des articles de Contrepied selon les différents items des concours actuels est purement arbitraire : aucun de ces articles n’avaient été écrits en vue de l’item auquel il est aujourd’hui associé… plusieurs de ces articles auraient pu être classés dans plusieurs items…

Il n’empêche qu’une lecture attentive des articles de Contrepied peut être utile parce que :

  • Le collectif d’auteurs des revues Contrepied participe à réfléchir à des problématiques professionnelles identifiables, soit par l’intitulé du numéro (voir la liste des numéros de Contrepied ) sur le site , soit à la lecture de l’éditorial (lorsqu’il s’agit de numéro sur les APSA) avec pour axe central la question de la démocratisation de l’EPS. Pour chacune de ces problématiques, il s’agit de dépasser le cadre stricto sensu de l’EPS pour les situer dans une réflexion interpellant les significations éducatives, scientifiques, culturelles et sociétales.
  • Le collectif d’auteurs fait acte de « lucidité » au sens où l’envisagent les rapports de jury des concours de recrutement, c’est-à-dire qu’il fait preuve d’un regard critique vis-à-vis des connaissances, en participant non seulement à la restitution de faits historiques (souvent originaux) mais surtout à la production d’une interprétation engagée et outillée des faits.

Ainsi, un « fait » historique (que ce soit la publication d’un programme ou l’enseignement d’une APSA à un moment donné ou l’action politique en faveur des CAS ou la mise en place de la formation continue) est discuté, contextualisé, réinterprété à l’aune d’un angle personnel, en l’occurrence relatif à la posture (souvent syndicale) des auteurs. Les faits, les connaissances sont alors questionnées et considérées davantage comme des ressources faisant l’objet de nombreux débats (y compris au sein du collectif) que comme des prescriptions intangibles.

Cette écriture contribue à donner, aux candidat-e-s, des exemples précieux pour inscrire les savoirs dans une dynamique, dans des débats, dans des controverses professionnelles toujours en mouvement. Cette écriture contribue à mettre à distance et en perspectives les savoirs d’une époque tout en aiguisant l’esprit critique des lecteur-trice-s.
Le collectif d’auteurs fait acte d’engagement à partir de choix éducatifs précis et argumentés sous-tendus de considérations théoriques et philosophiques nettement situées dans un champ plus large de possibles. Ainsi, comme l’attend le jury, les auteurs font des choix parmi des alternatives professionnelles et les justifient.

Plus concrètement, les candidat-e-s trouveront matière pour enrichir leurs connaissances et leurs interprétations sur l’évolution de l’EPS au niveau de ce que les rapports de jury nomment les discours officieux (en complément des discours officiels) et les pratiques. Sans rentrer dans le détail des thématiques, les candidat-e-s trouveront des informations permettant de rendre compte du profil d’enseignant souhaité aux différentes époques et donc de l’évolution du métier d’enseignant (via l’action pour et de la FPC, l’action de la Commission nationale de culture sportive « Peuple et culture », l’action des enseignants au sein de l’ENSEP, le « processus de didactisation » engagé par un collectif pour traduire une pratique sociale sportive répondant aux finalités de l’école, etc.).

Ils trouveront des exemples précis dans plusieurs APSA pour illustrer l’exigence scolaire de prise en compte de la diversité sociale, culturelle ou sexuée du public. Sur ce point, des données inédites sur la pratique sportive des filles à l’UNSS en 2001 permettront aux candidat-e-s de se distinguer « du prêt à penser » souvent constaté dans de nombreuses copies. Ils trouveront des réflexions philosophiques et historiques pour questionner le développement des nouvelles pratiques d’entretien de soi, mais aussi des réflexions éducatives sur l’intérêt d’autres APSA (par exemple les APPN) autour des enjeux sanitaires et sécuritaires de l’EPS. Mais ils trouveront aussi des analyses sur l’évolution des pratiques sportives hors de l’école et dans l’école. L’étude de Jacky Marsenach dans le CP n° 17 sur l’évolution des séances d’EPS depuis 1965 est sur ce point emblématique.

“Des petits riens” … ou des outils pour conduire les processus de création artistique.

Temps de lecture : 3 mn. Partir d’une intention, oui, mais laquelle ? De nombreux exemples d’intentions sont proposés ici, sur des registres très divers, correspondant à tous les âges de la scolarité ! Comment souder le groupe et démarrer par des jeux simples ? Séverine Bertrand et Corinne Périer ont animé un atelier restitué dans...

Danser le rugby

Temps de lecture : 20 mn. Partir de gestes sportifs pour faire de la danse. Intéressant …mais comment ensuite sortir du « mime » pour aller au-delà des premières réponses ? Fabienne Raimbault et Christophe Mendoze ont relevé le défi de la formation artistique d’une classe de terminale du LP de Hyères (Var) en dansant le...

Le souci de soi : néo hygiénisme et obsession sociale

Temps de lecture : 6 mn. Dans « Le corps aujourd’hui », Isabelle Quéval  fait référence à l’effondrement de l’idéologie et à la montée du souci de soi. Après un détour historique, elle distingue les finalités et les diverses formes de pratiques sportives. Elle montre que définir le sport/les sports est un tâche ardue.

Éducation physique et développement de la personne

Temps de lecture : 8 mn. Partant du concept d’éducation et de ses liens avec le développement de la personne Thierry Terret , sans entrer dans des « conflits d’écoles », considère que le développement n’est pas davantage porté par la pratique des ASDEP que par celle des APSA !

L’évolution des formations en Staps (1987-2007)

Temps de lecture : 12 mn. L’auteur revient sur les transformations qui se sont succédées dans les formations pour comprendre la situation d’aujourd’hui. Une vision de cette évolution « vécue de l’intérieur ». extrait du Contre Pied n°20 d’avril 2007

Lycée de Corbeil : mythe ou réalité ?

Temps de lecture : < 1 mn. Difficile de rendre compte de l’histoire récente de l’éducation physique vue du côté des acteurs Sylvaine Duboz, questionne les choix de cet établissement, du point de vue de la démocratisation. Jean-Pierre Lepoix rend compte de l’éducation physique enseignée aujourd’hui au lycée. Les acteurs ont voulu fait part de ce qu’ils...

Regards distanciés de « jeunes chercheurs » en histoire de l’EPS

Temps de lecture : < 1 mn. Jacques Rouyer a interviewé Michaël Attali et Guilhem Veziers, deux auteurs assez représentatif d’une nouvelle génération d’historiens de l’EPS.

Regard syndical sur l’histoire de la démocratisation de l’EPS depuis les années 60

Temps de lecture : < 1 mn. Jacques Rouyer raconte comment la profession et son syndicat ont fortement contribué à une démocratisation encore insuffisante et fragile de l’EPS, tout en travaillant inséparablement à construire des contenus éducatifs riches d’ambitions culturelles et sociales.

Enjeux pour le maintien d’une éducation physique ambitieuse

Temps de lecture : < 1 mn. Qu’est ce qui a changé entre les deux textes « officiels » des programmes lycée parus à un an d’intervalle (1999 et 2000) ? Ces changements se sont opérés sur la base d’un conflit entre l’institution pédagogique, le SNEP et la profession et portent sur un double projet : politique...

La FPC dans l’académie de Lyon : indicateur de l’évolution de la profession

Temps de lecture : < 1 mn. Faire un retour sur l’histoire de la formation continue n’est pas dans l’espoir de ressusciter le passé mais pour prendre conscience de ce qui a forgé une culture professionnelle qui échappe aux jeunes générations et qui marque les plus anciennes de blessures vives parfois nostalgiques parfois revanchardes….

Une histoire de l’EPS, quelle histoire ?

Temps de lecture : < 1 mn. Yvon Léziart développe la façon dont la revue contrepied regarde l’histoire de l’EPS. Un article introductif au numéro spécial histoire de contrepied qui permettra au lecteur de mieux comprendre le sens du choix de certains articles présentant notamment les pratiques réelles de l’EPS.

Évolution des séances d’EPS de 1965 à nos jours : tendances

Temps de lecture : < 1 mn. Jacky Marsenach regarde et analyse l’évolution des séances d’EPS de 1965 à nos jours. Cet article est éclairant pour caractériser les principaux changements dans les séances d’EPS ces dernières années.

La (ou les) forme(s) scolaire(s) des activités physiques et sportives

Temps de lecture : < 1 mn. Article d’Yvon léziart paru dans CP N°7- Natation : Utopistes nageons ! Télécharger

De nouveaux contenus d’enseignement en EPS

Temps de lecture : < 1 mn. Comment les construire et les diffuser ?Analyses des démarches empruntées dans les recherches INRP

Les programme en éducation physique et sportive et l’identité d’une discipline scolaire

Temps de lecture : < 1 mn. Article de Denis Pasco, UFR-STAPS, Rennes – paru dans Contre Pied n°6 – L’EPS au rdv des programmes II Télécharger

Athlétisme: course de durée, course longue, 1/2 fond, des épreuves chargées de sens

Temps de lecture : < 1 mn. Article paru dans Contrepied n°2 – EPS : Au cœur des pratiques… Télécharger